Changer le piston d'un étrier de frein Imprimer
Écrit par Gordini   

A cause de son grand âge, et un entretien dont j'ignore le passé, le piston de l'étrier de frein arrière me paraît malade.
Je décide donc de le changer, et la suite me prouvera que ce n'était pas une mauvaise idée !

Voici l'étrier en question

Je démonte le protège étrier et
- enlève le boulon (tête de 12, en rouge) de fixation
- enlève le cache-poussière de la vis de purge (en blanc)
- enlève le raccord banjo (arrivée de liquide de frein, en vert)
En bleu, l'axe de pivotement de l'étrier

Après avoir basculé l'étrier (-> rouge), on a accès aux plaquettes qui seront changées

Pour plus de facilité, j'ai démonté le réservoir de liquide de frein et suspendu celui-ci au pot d'échappement à l'aide d'un collier plastique. Le moment venu, j'enlèverai le 2ème couvercle et le joint (le couvercle bleu est déjà enlevé)

Après avoir enlevé les plaquettes, j'enlève les ressorts de maintien de celles-ci. Pour le nettoyage, c'est plus simple

Avec du nettoyant freins, je supprime tous les résidus de plaquettes sur la partie non démontée

Vue de l'étrier démonté:
en rouge, le passage du boulon de fixation
en blanc, l'axe de coulissement de l'étrier (à bien nettoyer)
en -> bleue, le piston à changer (monté à l'envers me semble t-il)

Pour expulser le piston, il faut disposer d'air comprimé. Avec une soufflette, il faut introduire l'embout à la place du raccord banjo (sans avoir enlevé la vis de purge) et mettre en pression. Le piston devrait sortir... sauf le mien :pfff: Les joints ont rendu l'âme et l'air ne pousse pas le piston... mais s'échappe autour de celui-ci!
Donc, méthode expéditive => la pince-étau et extraction en force :zai:
Le kit de réparation (comprenant les deux joints) coûte 30€ et des poussières.
Avec le piston neuf (et une graisse spéciale de montage), 39€ et quelques centimes.
Heureusement, j'avais fait le bon choix :ange:
Vue de l'étrier après "l'opération". Les joints sont encore en place.

On les enlève à l'aide d'un petit tournevis plat, puis on nettoie soigneusement les gorges avec du liquide de freins neuf. Et on monte les joints neufs.
En blanc, le joint à lèvres, en rouge, le joint pla

Après le montage du piston à sec (merci Toop)

Vous remarquerez que j'ai mis de la graisse haute température dans l'axe de coulissement de l'étrier.
Je remets les ressorts de maintien en place, les plaquettes neuves et l'étrier

Je refixe l'étrier à sa place, le raccord banjo ainsi qu'une une vis de purge neuve puis j'effectue la purge du frein.

Je remets en place le protège étrier avec de nouvelles vis (BTR inox )

Attention à bien placer le raccord banjo

Et voilà, c'est (presque) neuf

ATTENTION: LE LIQUIDE DE FREINS EST CORROSIF. PENSEZ A PROTEGER VOS PEINTURE !